Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Un pédé glisse ses mains dans les parties intimes d’un policier et déclare au juge que le flic voulait qu’il le suce, le Proc lui colle 2 ans

Posté par: Momar Niane| Vendredi 10 juillet, 2015 14:07  | Consulté 689 fois  |  0 Réactions  |   

Si le juge suit le Parquet dans son réquisitoire, I. Diagne, poursuivi pour actes contre-nature  et voies de fait, risque de passer ses deux prochaines années en prison. Après plusieurs renvois, son procès s’est tenu, cet après-midi, au tribunal des flagrants délits, en la présence du policier Fodé. C. Samb celui-là même qui l’a arrêté, le jour des faits.

Le policier au juge : «il a glissé sa main sur mes parties intimes»

Le soir du 31 mai dernier, le policier, qui était sur les bancs publics des Allées Khalifa Ababacar Sy, a été interpellé par le prévenu, lui demandant de l’indiquer l’heure qu’il faisait. Ensuite, il a commencé à avoir un comportement bizarre à son endroit. Allant même jusqu’à lui proposer de l’aider à avoir un samedi plus mouvementé.

Pis, il l’a invité à se retirer vers un lieu isolé où, sur place, il a commencé à rouler des yeux, lui demandant comment  il le trouvait. Fodé d’affirmer que c’est en ce moment qu’Ibrahima Diagne a commencé à glisser sa main dans ses parties intimes. Il fera vite de réagir sentant avoir affaire à un homosexuel. C’est sur ces entrefaites qu’il lui a donné un coup de poing, avant de le conduire au Commissariat de police de Dieupeul.

…le prévenu à son tour au juge : «c’est lui qui m’a demandé de le sucer»

Devant la barre du tribunal, I. Diagne a vite fait de nier les faits, donnant ensuite sa version des faits. Joignant des gestes à la parole, d’un comportement très particulier, il confia au juge que c’est le policier qui lui a dit qu’il voulait qu’on lui suce le s… Mais avant même qu’il ne termine sa phrase que le juge l’a interpellé sur ses deux précédentes arrestations pour des faits d’actes contre-nature.

Diagne de répondre sur le champ par la négative en soutenant que lors de sa première arrestation, il s’était engueulé  avec sa belle-mère à Kébémer. Pour la seconde fois, il a expliqué que c’était par ivresse qu’il s’était battu contre des jeunes de son quartier. Pourtant, à l’enquête préliminaire, il n’a jamais confié de tels propos aux agents enquêteurs. Mieux, il leur avait fait savoir que ses problèmes avec dame justice étaient dus à ses manières efféminées.

Ce qui a poussé le maître des poursuites à demander au juge de le déclarer coupable des délits pour lesquels il a été attrait à la barre du tribunal. Selon lui, le prévenu ne cherchait qu’une personne capable de l’aider à assouvir son désir sexuel. Il a finalement requis une peine de 2 ans ferme contre l’«homosexuel». Qui, en l’absence d’un conseil pour assurer sa défense, sera fixé sur son sort le 16 juillet prochain. 

 L'auteur  sen buzz
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
sen buzz
Blog crée le 25/01/2015 Visité 926376 fois 128 Articles 905 Commentaires 102 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Faire l’amour pendant les règles, y a-t-il un risque ?
AUGMENTER SA LIBIDO ET SON DÉSIR SEXUEL
KAMA SUTRA : LES 10 POSITIONS SEXUELLES PRÉFÉRÉES DES HOMMES
Déguéne Chimére : toute la vérité sur sa maladie et sa coépouse ...
LES 8 BIENFAITS DE LA MASTURBATION SUR LA SANTÉ